Home » les Calèches

les Calèches

Les calèches de Marrakech sillonnent la ville depuis 1912 … Héritage du protectorat, elles permettaient le transport des marchandises et des vendeurs dans les souks.

Aujourd’hui, Marrakech compte 148 calèches pour visiter la ville, ou utilisées comme transport public, idéal dans les dédales des ruelles de la médina.

En effet, pour 3 dirhams, les habitants de la ville prennent la calèche pour quelques rares trajets, jusqu’à notamment bab Ghmat ou la gare routière.

Mais la principale activité des calèches aujourd’hui est de promener les touristes à travers Marrakech et sa palmeraie, pour un forfait à l’heure négocié entre 150 et 80 dirhams.
80 dirhams étant le tarif horaire officiel, qui n’est appliqué que si le client loue la calèche à la journée ou à la demi-journée.

On peut trouver des calèches un peu partout dans la ville, mais leur lieu de rendez-vous est la place Jemaa El Fna, face au Club Méditerranée.

Posséder une calèche entraîne de nombreux frais, la majorité des cochers peinent à boucler leur mois. Pour le cheval, ils doivent prévoir pour son entretien et sa nourriture, mais aussi pour l’hébergement du cheval et de la calèche. A cela, se rajoute bien sûr les assurances (1.000 dirhams par an) et les impôts (750 dirhams par an), et très souvent le remboursement de leur crédit pour l’achat de l’animal, qui coûte actuellement aux environs de 10.000 dirhams. Sachant que chaque cocher possède au minimum 2 chevaux, qu’il attèle en alternance.

Certains cochers louent l’attelage au mois, entre 1.500 et 3.000 dirhams. D’autres revendent calèche et agrément pour un montant pouvant atteindre les 300.000 dirhams.

Depuis quelques années, conscientes de l’impact touristique, les autorités ont mis en place une règlementation stricte concernant les calèches de Marrakech.

Tous les jours, très tôt le matin, les autorités contrôlent les attelages près de Bab Doukkala. Tout est passé en revue, permis de confiance du conducteur, calèche référencée grâce à une puce électronique, santé du cheval et contrôle de son numéro de série.

La Société de protection des animaux et de la nature, la SPANA, participe activement à la valorisation des calèches, en organisant notamment, et ce depuis 11 ans, un concours récompensant les plus beaux attelages et les plus belles montures.

Elle a aussi récemment doté la ville de 8 auges pour que les chevaux puissent facilement et régulièrement boire pendant leur travail.

En plus d’une belle balade, originale et romantique, l’intérêt des calèches est aussi pour toutes les histoires de la ville et des monuments racontées avec plaisir par les cochers.