Home » les Habitations

les Habitations

RIAD

Occupé autrefois par la classe favorisée, le Riad est adapté au mode de vie de ses habitants ainsi qu’à la nature aride de la ville. Son imposante porte d’entrée est l’unique ouverture sur l’extérieur. Le riad s’ouvre sur une entrée et un couloir en angle, formidable moyen d’aération, qui préserve l’intimité de ses occupants.

Répondant à un modèle architectural rigoureux, le Riad s’organise autour d’un patio central complètement ouvert vers le ciel (permettant une relation directe avec Dieu), souvent arboré et doté d’une fontaine qui, en jaillissant, arrosait les plantations. Cet endroit tranquille du Riad réunissait les habitants en quête de fraîcheur lors des périodes chaudes de l’été.

Au fil de ses neuf siècles d’histoire, Marrakech a connu de nombreuses périodes de gloire qui alternaient avec d’autres sombres. De ce passé riche en évènements, la médina de Marrakech a hérité de palais, minarets, monuments, remparts, jardins, souks, ruelles et Riads.

Propriétés de familles puissantes lors du protectorat, les Riads de Marrakech ont été laissés à l’abandon en raison de l’extension urbaine que connaissait le Maroc. Les nouveaux quartiers périphériques ayant attiré de nombreuses familles originaires de la médina.

En 1985, La Médina de Marrakech est classée au Patrimoine mondiale de l’Unesco. Ce qui lui doit la réhabilitation de ces anciennes demeures longtemps abandonnées. Restaurés dans le plus strict respect de l’architecture ancestrale, les Riads de Marrakech retrouvent toutes leurs splendeurs d’autrefois.

____________________________________________________________________________________

KASBAH

Les Kasbah sont le symbole de l’originalité de l’architecture arabo-musulmane, et les témoins de son évolution. Ses majestueux murs en terre rouge jouaient un rôle fondamental pour les propriétaires (caïds et pachas), en reflétant leur autorité et représentaient une armure défensive face aux intrus.

____________________________________________________________________________________

Le pisé est un système de construction en terre crue, comme la bauge ou le torchis. La terre est idéalement graveleuse et argileuse, mais on trouve souvent des constructions en pisé réalisées avec des terres fines.

Il consiste à battre, lit par lit, entre des planches, traditionnellement appelés banches, à l’épaisseur des murs ordinaires de moellons, de la terre préparée à cet effet. Ainsi battue, elle se lie, prend de la consistance, et forme une masse homogène qui peut être élevée à toutes les hauteurs données pour les habitations

C’est le principe le plus ancien de construction à fondations dites « ancrées », parfois recouvert d’enduit à la chaux pour des raisons principalement esthétiques.

Paradis du passionné de pisé, les vallées du Dadès et du Draa regorgent de ksars entièrement édifiés en pisé. Malheureusement, ceux-ci sont trop souvent laissés à l’abandon.

____________________________________________________________________________________

BIVOUAC

Un bivouac est un campement rudimentaire permettant de passer la nuit en pleine nature. Pour de nombreux peuples nomades, le bivouac est encore un mode d’hébergement courant.

Kasbah de Ouarzazate