Exposition « Vintage Spirit » de Thomas Saliot au Kechmara, du 20 septembre au 31 décembre 2011
20 septembre 2011 – 16 h 04 min | Un commentaire

Le café restaurant branché de Marrakech propose une nouvelle exposition jusqu’à la fin de l’année 2011, celle, dédiée au pop art, du peintre français Thomas Saliot.
Le travail contemporain de cet artiste s’inspire de ses voyages, de l’homme …

Lire l‚article en entier »
Atlantique Sud

Agadir, Tiznit, Sidi-Ifni, Tan-Tan, Dakhla

Casablanca, Rabat …

Casablanca, Rabat, Salé, Mohammedia

Côte Atlantique

Essaouira, Safi, Oualidia, El-Jadida

Haut-Atlas

Oukaïmeden, Toubkal, Ourika …

Marrakech

La ville a été fondée en 1069 par Youssef Ibn Tachfin, premier roi de la dynastie des Almoravides

Moyen-Atlas

Fès, Meknès

Nord du Maroc

Tanger, Asilah, Larache, Tétouan, Chefchaouen, Oujda

Sud du Maroc

Ouarzazate, le désert et l’Anti-Atlas

Home » Casablanca, Rabat ..., Rabat

Futur Musée National d’Archéologie et des Sciences de la Terre à Rabat

Publié par le 8 novembre 2010 – 10 h 12 minPas de commentaire
Futur Musée National d’Archéologie et des Sciences de la Terre à Rabat

Il faudra attendre le mois de février 2014 pour pouvoir admirer le nouveau Musée National d’Archéologie et des Sciences de la Terre à Rabat, qui abritera le passé riche et prestigieux du Maroc à travers son patrimoine naturel et culturel.

Une première section sera dédiée aux collections géologiques et à l’évolution des espèces. Une seconde section racontera l’histoire de l’homme au Maroc, les différentes civilisations depuis les traces de la première activité humaine connues jusqu’au XIXème siècle et ce suivant une présentation par paliers, chacun correspondant à l’époque ou à la civilisation donnée. Ensuite, chaque palier sera exploré à travers la diversité de ses aspects (artistiques, intellectuels, économiques, politiques, sociaux,…).

Le musée sera situé sur l’ancienne résidence du Maréchal Lyautey, site de près de 7 hectares au cœur de la ville et du pôle architectural à Rabat.

La maquette du futur musée représente un fin squelette de dinosaure imaginé par le Groupement Omar Kobbité  OKA et Jacques Sebbag pour Archi5.

Vu du ciel, il ressemble au squelette d’un dinosaure que les archéologues viendraient de découvrir, encore à demi enfoui dans le sable.

Le site retenu pour ce musée est extrêmement en pente, avec un dénivelé allant jusqu’à 10 mètres, et l’une des règles d’urbanisme voulait que les bâtiments ne dépassent pas 15 mètres de hauteur. Prenant en compte ces contraintes, et pour inscrire le musée en lien avec les thématiques qui y seront exposées, les architectes ont opté pour un ancrage dans la terre, «au plus près du terrain, de sa topographie, de l’archéologie». Ne pas construire un musée trop haut et trop massif visuellement était aussi un parti pris afin de préserver l’harmonie visuelle avec le Pavillon Lyautey, seule construction déjà présente sur le terrain. Ce pavillon sera d’ailleurs réhabilité pendant les travaux du musée.

L’entrée du bâtiment se fait en profondeur, une manière de plonger le visiteur dès la première minute dans l’univers des sciences développées ici, et le système d’arches et de petites lamelles reproduit le squelette de dinosaure émergent du sol. Chaque arche intègre la majorité de la partie technique du bâtiment, pour laisser à l’intérieur de plus grands espaces.

De l’extérieur, les différentes lamelles, disposées de manière décalée, permettent de relier le bâtiment au parc et le parc au bâtiment. Le parc entourant le musée est structuré en trois jardins, qui s’inscrivent ainsi dans la continuité des espaces d’exposition. Il y a le jardin de représentation, le jardin arabo-mauresque et le jardin ludique. La lumière capturée au sud par les motifs arabo-mauresques dessinés par des cellules photovoltaïques est utilisée pour produire de l’énergie.

Laisser un commentaire!

Ajoutez votre commentaire ici, or trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi inscrivez vous à ces commentaires par fil RSS.

Soyez gentil. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

Vous pouvez utiliser ces tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

blog.