Exposition « Vintage Spirit » de Thomas Saliot au Kechmara, du 20 septembre au 31 décembre 2011
20 septembre 2011 – 16 h 04 min | Un commentaire

Le café restaurant branché de Marrakech propose une nouvelle exposition jusqu’à la fin de l’année 2011, celle, dédiée au pop art, du peintre français Thomas Saliot.
Le travail contemporain de cet artiste s’inspire de ses voyages, de l’homme …

Lire l‚article en entier »
Atlantique Sud

Agadir, Tiznit, Sidi-Ifni, Tan-Tan, Dakhla

Casablanca, Rabat …

Casablanca, Rabat, Salé, Mohammedia

Côte Atlantique

Essaouira, Safi, Oualidia, El-Jadida

Haut-Atlas

Oukaïmeden, Toubkal, Ourika …

Marrakech

La ville a été fondée en 1069 par Youssef Ibn Tachfin, premier roi de la dynastie des Almoravides

Moyen-Atlas

Fès, Meknès

Nord du Maroc

Tanger, Asilah, Larache, Tétouan, Chefchaouen, Oujda

Sud du Maroc

Ouarzazate, le désert et l’Anti-Atlas

Home » Sud du Maroc, Taroudant

Taroudant, son histoire

Publié par le 11 mars 2010 – 15 h 39 min2 Commentaires
Taroudant, son histoire

Taroudant, ville de 63.000 habitants (en 2005), est située à 85 km d’Agadir.

Cernée de magnifiques murailles crénelées de terre rouge et par les cimes enneigées du Haut Atlas, Taroudant est la ville de marché berbère typique, qui n’a guère changé depuis des siècles.

C’est son éloignement qui a permis à Taroudant de devenir le refuge des princes rebelles désireux de défier le pouvoir, tout en étant une proie convoitée par les tribus du Sud. Son âge d’or survint au 16ème siècle avec l’avènement de Saadiens, qui en firent pour un temps leur capitale. Grande productrice de canne à sucre, de coton, de riz, d’indigo, elle attire alors les caravaniers. Au 20ème siècle, incorrigible, elle reste un foyer d’agitation contre le pouvoir central. De 1912 à 1913, Taroudant fut le siège de la vaine résistance d’El Hiba, le « sultan bleu », qui s’était fait proclamer sultan à Tiznit après la signature du traité de Protectorat.

Taroudant, aujourd’hui :

Longs de 7 km, les Remparts entourent la ville, avec d’immenses jardins et vergers situés hors des murs (oliviers géants, eucalyptus, palmiers, grenadiers). Percée de cinq portes, dont la principale est la majestueuse Bab el Kasba, cette muraille date du début du 18ème siècle.

Quoique moins célèbres et moins importants que ceux de Marrakech, les Souks comptent parmi les plus animés du Sud Marocain, avec une profusion de bijoux en argent, objets anciens, sculptures de petits objets de pierre (en calcaire assez tendre, gris et rose, typique de cette région appelé « pierre de Taroudant »), tapis, cuivres, fusils (dont les crosses sont parfois de véritables œuvres d’art), peaux de mouton, etc.

Le « Marché Berbère » est le nom donné au marché quotidien, où l’on trouve un grand choix d’épices, de légumes, de vêtements et de céramiques (particulièrement animé le dimanche).

 

2 Commentaires »

  • PatDef dit :

    Bonjour,

    Pour profiter pleinement de votre séjour à Taroudant, je vous recommande de séjourner au Riad El Aïssi.
    Au cœur d’une ferme de 19 hectares, dans un cadre très calme, Latifa vous propose de partager son riad de 9 chambres et suites où vous pourrez vous ressourcer.
    Toute l’équipe vous accueillera en hôte privilégié et vous fera découvrir la ferme, ses bananiers, ses orangers et ses oliviers. Vous profiterez de la fraîcheur du patio et de la piscine.
    Dégustation d’une cuisine marocaine raffinée accompagnée de pain maison et variant chaque jour au gré des saisons, du marché et de vos envies. Latifa pourra vous initier à la cuisine marocaine et vous organiser des stages de cuisine. Sourire compris.
    @+

Laisser un commentaire!

Ajoutez votre commentaire ici, or trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi inscrivez vous à ces commentaires par fil RSS.

Soyez gentil. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

Vous pouvez utiliser ces tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

blog.