Exposition « Vintage Spirit » de Thomas Saliot au Kechmara, du 20 septembre au 31 décembre 2011
20 septembre 2011 – 16 h 04 min | Un commentaire

Le café restaurant branché de Marrakech propose une nouvelle exposition jusqu’à la fin de l’année 2011, celle, dédiée au pop art, du peintre français Thomas Saliot.
Le travail contemporain de cet artiste s’inspire de ses voyages, de l’homme …

Lire l‚article en entier »
Atlantique Sud

Agadir, Tiznit, Sidi-Ifni, Tan-Tan, Dakhla

Casablanca, Rabat …

Casablanca, Rabat, Salé, Mohammedia

Côte Atlantique

Essaouira, Safi, Oualidia, El-Jadida

Haut-Atlas

Oukaïmeden, Toubkal, Ourika …

Marrakech

La ville a été fondée en 1069 par Youssef Ibn Tachfin, premier roi de la dynastie des Almoravides

Moyen-Atlas

Fès, Meknès

Nord du Maroc

Tanger, Asilah, Larache, Tétouan, Chefchaouen, Oujda

Sud du Maroc

Ouarzazate, le désert et l’Anti-Atlas

Home » Chefchaouen, Nord du Maroc

Chefchaouen, ses reliefs, ses 7 portes

Publié par le 15 mars 2010 – 16 h 03 minPas de commentaire
Chefchaouen, ses reliefs, ses 7 portes

Ses Reliefs

La Province de Chefchaouen se situe sur la chaîne rifaine. Les montagnes, d’une structure géologique relativement récente, sont formées de couches siliceuses et calcaires très accidentées avec des sommets dépassant parfois 2000 m.

La ville de Chefchaouen se situe à 600 m d’altitude. 

On distingue dans cette Province trois variétés de climat :

  • La zone montagneuse au climat typiquement méditerranéen, pluvieux et froid en hiver et doux en été. Les précipitations y sont les plus importantes et varient entre 800 et 1.400 mm/an atteignant parfois 2.000 mm/an avec des chutes de neige.
  • Un climat semi-aride qui domine la zone côtière avec des précipitations qui varient entre 300 et 400 mm/an.
  • La zone Sud est caractérisée par un climat humide en hiver et sec en été avec des précipitations oscillant entre 900 et 1.300 mm/an.

Ces fortes précipitations, conjuguées aux caractéristiques morphologiques du terrain, exposent cet espace rifain au phénomène de l’érosion et de l’éboulement. Ainsi, la perte du sol est estimée à une moyenne annuelle de 3.500 tonnes par km2, soit la plus forte perte à l’échelle nationale.

Ses 7 Portes

Chefchaouen, que Charles Foucaud a visité et dont il a parlé avec lyrisme, demeure un paradis caché derrière ses montagnes et ses multiples portes. Cette paisible petite ville se caractérise par ses 7 portes, qui constituaient de véritables obstacles contre l’invasion étrangère :

  • Bab Al Ain, passage obligé entre le centre actuel de la ville et la médina
  • Bab Souk, c’est la plus grande et la plus haute porte de la ville
  • Bab Al Mahrouk, son nom rappelle qu’elle fut brûlée, jadis, par des tribus rebelles
  • Bab Al Onsar, c’est la porte qui mène à la source de Ras El Ma (« Onsar » = source)
  • Bab Sabanines
  • Bab Al Hammar
  • Bab El Mellah, c’est une entrée pour le quartier des juifs qui habitèrent la ville

Laisser un commentaire!

Ajoutez votre commentaire ici, or trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi inscrivez vous à ces commentaires par fil RSS.

Soyez gentil. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

Vous pouvez utiliser ces tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

blog.