Exposition « Vintage Spirit » de Thomas Saliot au Kechmara, du 20 septembre au 31 décembre 2011
20 septembre 2011 – 16 h 04 min | Un commentaire

Le café restaurant branché de Marrakech propose une nouvelle exposition jusqu’à la fin de l’année 2011, celle, dédiée au pop art, du peintre français Thomas Saliot.
Le travail contemporain de cet artiste s’inspire de ses voyages, de l’homme …

Lire l‚article en entier »
Atlantique Sud

Agadir, Tiznit, Sidi-Ifni, Tan-Tan, Dakhla

Casablanca, Rabat …

Casablanca, Rabat, Salé, Mohammedia

Côte Atlantique

Essaouira, Safi, Oualidia, El-Jadida

Haut-Atlas

Oukaïmeden, Toubkal, Ourika …

Marrakech

La ville a été fondée en 1069 par Youssef Ibn Tachfin, premier roi de la dynastie des Almoravides

Moyen-Atlas

Fès, Meknès

Nord du Maroc

Tanger, Asilah, Larache, Tétouan, Chefchaouen, Oujda

Sud du Maroc

Ouarzazate, le désert et l’Anti-Atlas

Home » Sud du Maroc

Aït Ben Haddou

Publié par le 11 mars 2010 – 15 h 16 min3 Commentaires
Aït Ben Haddou

Aït-Ben-Haddou est une province de Ouarzazate, où les bâtiments de terre sont entourés de murailles, comme le ksar qui est un type d’habitat traditionnel présaharien. Les maisons se regroupent à l’intérieur de ses murs défensifs renforcés par des tours d’angle.

Aït-Ben-Haddou est un exemple parfait de l’architecture du sud marocain traditionnel.

Quelques villages se sont formés autour de ce quartier, près de la rivière qui traverse la vallée. Leurs habitants sont pour la plupart des berbères, anciens nomades.

Le ksar d’Aït-Ben-Haddou est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987.

De nombreux films y ont été tournés, comme Lawrence d’Arabie (1962), Le Diamant du Nil (1985), Tuer n’est pas jouer (1987), La Dernière Tentation du Christ (1988), Un thé au Sahara (1990), Kundun (1997), La Momie (1999), Gladiator (2000), Alexandre (2004), …


3 Commentaires »

  • PatDef dit :

    Bonjour,

    Le Ksar d’Aït Ben Haddou, comme quelques autres superbes sites du sud Maroc (Télouet, Amerhidil entre autres) bénéficie du soutien du CERKAS, un organisme basé à Ouarzazate et qui oeuvre pour la sauvegarde du patrimoine architectural du Sud Maroc, grâce notamment au dynamisme de son directeur Mohamed Boussal.
    @+

  • PatDef dit :

    Bonjour,

    Je reviens d’un périple dans le sud et j’ai de nouveau été fortement déçu par Aït Ben Haddou !

    Pas par le site bien sur, toujours aussi exceptionnel, mais par le comportement de certaines personnes de cet endroit.

    A commencer par ce Monsieur d’un certain âge qui demande à chaque touriste 10 Dirhams (environ 1 Euro) de droit d’entrée au site, arguant que cette somme aidera à l’entretien du ksar.

    En réalité, vous ne ferez que traverser la cour de la maison de ce Monsieur ………….

    Il faut savoir que plusieurs passages gratuits permettent d’accéder au site, et je vous déconseille fermement de payer quoi que ce soit.

    L’accès au ksar d’Aït Ben Haddou est GRATUIT !

    Ensuite, évitez absolument « l’auberge la Baraka », un mauvais thé (absolument pas Marocain) servi dans un verre (la théière brillait par son absence !) avec une vague feuille de menthe à l’intérieur, facturé 15 Dhs !

    Nous étions quatre, 60 Dhs pour 4 verres d’eau chaude colorée, de qui se moque t-on ?

    Savent-ils qu’ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis ?

    Aït Ben Haddou ou Aït Ben Arnaque ?

    A fuir absolument ……..

Laisser un commentaire!

Ajoutez votre commentaire ici, or trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi inscrivez vous à ces commentaires par fil RSS.

Soyez gentil. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

Vous pouvez utiliser ces tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

blog.